Brain me | 4 conseils contre-intuitifs pour trouver ta voie !
Je suis Laurent, je vis du design graphique depuis 2007, je partage ici ma passion et mon expérience d'entrepreneur, graphiste, directeur artistique.
Conseils graphisme, Conseils direction artistique, conseils graphiste freelance, création de logo, création d'identité visuelle, devenir freelance, devenir graphiste freelance
16375
post-template-default,single,single-post,postid-16375,single-format-video,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,qode-content-sidebar-responsive,columns-4,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

4 conseils contre-intuitifs pour trouver ta voie !

Cet article est écrit dans le cadre de l’événement organisé par Marguin Design, sur le thème « Entrepreneur passionné, comment j’ai trouvé ma voie ». À l’issue de cet événement sortira le 1er numéro d’un webzine gratuit qui rassemblera tous les articles ayant participé.

 

Dans cet article,
je vais partager avec toi 4
 conseils contre-intuitifs qui m’ont aidé à trouver ma voie !
Je suis Laurent Brisset, formateur en design graphique et Co-fondateur d’une agence de communication Montpelliéraine dans laquelle je suis consultant en communication, Graphiste, Directeur Artistique, Web Designer, Commercial, Web-Marketeur, Community Manager, Chef de projet, Intégrateur web… bref, tu sais comme moi que dans les petites structures on est souvent multitâche. Mais le cœur de mon métier, ce qui fait que je me lève tous les matins avec le sourire, c’est le Design Graphique. En effet, j’ai fait des études de design graphique dès la sortie du collège, un CAP DECG (Dessinateur d’Exécution en Communication Graphique), un BAC PRO Communication Graphique-Communication visuelle et un BTS Communication visuelle en alternance. 

J’aurais pu décider de parler uniquement de moi tout au long de cet article mais je me suis dit que, plutôt que de te forcer à faire la transposition pour savoir si tu te sens concerné par mon discours, j’allais me mettre à ta place à travers ma propre expérience en mettant en avant les conseils qui m’ont permis de trouver ma voie.

Conseil N° 1
Saute sans parachute,
ne réfléchis plus !

Si tu es ici, entrain de lire cet article, c’est que quelque part, tu es un peu créatif dans l’âme. Les créatifs, je les connais bien. Je travaille avec eux tous les jours, j’en suis un moi-même et je sais qu’on a une vrai tendance à procrastiner..

Tu es à la recherche d’informations pour trouver ta voie, pour éventuellement créer une activité et tu cherches à voir comment ont fait les autres et par où ils sont passés. Donc, potentiellement, tu es dans cette démarche de recherche… Mais dans cette démarche, tu te poses mille questions à la seconde pour lesquelles tu trouveras une brève de réponse sur un article de blog, une autre partie sur une vidéo You Tube, un peu sur les réseaux sociaux, un peu dans un livre… Et ça fait des mois que tu papillonnes sans passer réellement à l’action parce que tu es noyé d’informations. C’est pourquoi je t’invite, même si ça va peut être paraître contre intuitif, à sauter sans parachute. Arrête de chercher de l’info ? Si maintenant, tu veux te lancer dans quelque chose, vas-y tout de suite, commence dès maintenant à appliquer le conseil le plus pertinent que tu aies reçu jusqu’ici… Je t’autorise même à quitter cet article pour effectuer ta première action !
Même si jamais après t’être lancé tu te trompes, même si jamais ce n’était pas ta voie, dans ta chute tu vas engendrer beaucoup plus de conséquences positives que les conséquences engendrées par le fait de rester statique à ne rien faire. Alors fonce !

Pour la petite histoire, avant de monter mon agence de communication, mes associés et moi avions quitté notre CDI pour un projet de magazine. On est tranquillement installés avec un CDI et puis on a décidé de faire le grand saut… Pas de contacts, pas de plan marketing structuré, juste une idée en tête et quelques maquettes avec beaucoup de réflexion sur le contenu, le design du magazine, etc… On avait pas mal bossé sur le sujet mais on ne l’a pas lancé assez vite, finalement après deux ans de tests et de recherches sans vraiment se lancer, on s’est essoufflés et le projet est resté dans un tiroir. C’est pourquoi je vous conseille de passer à l’action très rapidement, cela permet en cas d’échec de ne pas avoir l’aigreur d’avoir perdu trop de temps.

Conseil N° 2
Transforme les événements personnels difficiles, en un leitmotiv pour faire bouger ta vie !

Si ta situation familiale est difficile, si tu viens de perdre un proche, si tu te sens seul, sers-toi de ta douleur pour avancer. Au lieu de te renfermer sur toi-même, au lieu d’écouter ceux qui te disent de te reposer un peu, de prendre du bon temps ou de faire une année sabbatique, au contraire, prends ce moment comme une aubaine pour passer à l’action et te retourner… Une aubaine, tout simplement parce que, dans ces moments, tu as moins peur de tout ce qui t’entoure. Tu te sens tellement au plus bas, qu’inconsciemment tu te dis qu’il ne peut plus rien t’arriver de pire. Tu as ce sentiment d’invincibilité parce que tu vis quelque chose d’émotionnellement tellement fort que tu as tendance à chercher un équilibre aussi fort dans quelque chose de positif. Alors, si tu le décides, une fois lancé, tu auras tendance à passer à l’action plus facilement, sans trop te poser de questions. Tu te diras aussi que si tu te loupes, les autres ne t’en voudront pas, ils auront tendance à penser que tu passes des moments difficiles et que c’est pour ça que tu es un peu perturbé. Les pires moments de ta vie sont donc les moments où tu trouveras plus facilement ta voie.

Pour la petite histoire, j’avais 19 ans quand j’ai perdu mon père, j’étais à peine entré en première année de BTS de Communication visuelle et je me retrouvais face à deux options… La première, perdre deux ans à faire un deuil en m’effondrant sur la situation. La deuxième, trouver la force qui me permettrait d’obtenir mon diplôme en prouvant à mon père, s’il me regardait, que je réussirais pour lui aussi… J’ai choisi la seconde option et deux ans plus tard, malgré les larmes, malgré la peine, j’étais diplômé. Peut-être que si je n’avais pas perdu mon père, je n’aurais pas eu ce diplôme, alors si c’est difficile pour toi en ce moment, c’est le meilleur moment de te surpasser et de passer à l’action.

Conseil N° 3
Reste “focus”,
ne t’ouvre pas un champ trop large !

Peu importe, que tu veuilles devenir maçon, consultant en communication, ou graphiste, l’important c’est d’être le meilleur dans ta spécialité, le plus spécialiste des spécialistes. Je dis souvent, il faut que tu deviennes l’ingénieur de ce que tu fais, il faut que tu décortiques ton métier et que tu agisses de manière très pointue sur LE détail qui fait la différence. Et ce détail, tu devras en faire TA différence. Alors, pour trouver ta voie, ne pars pas dans tous les sens, recentre-toi sur une seule chose en particulier. L’idée, c’est que tu trouves ton focus, là où tu es le meilleur et que tu te mettes à fond dessus. Ça ne veut pas dire « être parfait » mais ça veut dire restreindre ton champ d’action pour que ceux qui parleront de toi, de ton entreprise, puissent facilement se souvenir de ce que tu fais en exprimant instinctivement là où tu excelles.

Conseil N° 4
Forme-toi à ce que tu connais déjà !

Alors là tu vas me dire, non mais Laurent… Je vais pas réapprendre ce que je connais déjà, j’ai pas que ça à f….tre. Dans le conseil n°4, je t’explique qu’il faut rester focus sur un élément qui t’intéresse. Dans la vie, tout est question de motivation et forcément la motivation s’acquiert avec l’envie, avec ce qui te renvoie des émotions positives, donc nécessairement il faut partir de quelque chose que tu aimes. Pour être le meilleur dans ta thématique, je te propose de refaire une formation dans ce que tu connais déjà, car tu as beaucoup plus à gagner à améliorer tes qualités plutôt qu’à combler tes défauts. Pour ça, il faut que tu te formes. L’école c’est bien, mais le mieux c’est réellement de se former avec des personnes qui sont en activité, des personnes qui ont eu des résultats. Les professeurs des grandes écoles ne sont pas toujours les mieux placées pour nous orienter, ils ne sont pas forcément en phase avec la réalité du marché, alors il faut trouver des solutions complémentaires pour se spécialiser. À l’heure où j’écris cet article, on trouve de nombreuses personnes en activité qui font part de leurs expériences dans énormément de domaines d’activité (photographie, graphisme, marketing, tutoriels, golf, développement personnel, design…) et proposent des formations qui sont parfois plus efficaces que de nombreuses heures de cours théoriques. Ces pépites sur le web sont une aubaine pour se spécialiser dans la thématique que vous aurez choisie, prendre une formation serait pour vous le meilleur moyen de faire le premier pas vers votre nouvelle voie !

À vous de jouer, il est temps de passer à l’action !

1Comment
  • Aurore
    Posted at 23:57h, 06 March Reply

    Merci pour ta participation !

    Contre intuitifs en effet mais très pertinents !!!

Post A Comment